Néons

Le Tube Néon :

Vous avez déjà vu ces enseignes super lumineuses avec de jolies couleurs chaudes !

    

Histoire :

Inventés au début du 20 ème siècle, les néons illuminent aujourd’hui toutes les grandes villes du monde.

      

Le fonctionnement ?

Ces enseignes lumineuses sont fabriquées par chauffage et courbage de tubes de verre, pour élaborer différentes formes. Ces tubes sont ensuite remplis de gaz inerte comme de l’argon ou du gaz néon. Lorsque vous appuyez sur l’interrupteur, le courant électrique passe dans les électrodes présentes dans les tubes de verre. Les électrons circulent à travers le gaz et permettent aux atomes de gaz à l’intérieur du néon de produire cette fameuse lueur chaude.

 Ils sont parfois rouges, parfois verts, bleus, rose ou jaune. Ces couleurs sont générées par le type de verre et la sorte de gaz utilisé. Par exemple, du gaz d’argon dans un tube de verre clair donnera un néon bleu. Pour obtenir une lumière rouge, il faudra placer du gaz néon dans un tube de verre clair. Grâce à ces deux gaz et avec seulement deux types de verres (colorés par de la poudre fluorescente), il est possible de produire plus de 80 couleurs.

Cependant, ces éclairages, bien que largement utilisés dans les enseignes, présentent certains inconvénients :

– D’une part la complexité de réalisation :

  • chauffe du tube pour la mise en forme d’après un gabarit,
  • vide d’air à l’intérieur du tube (avec une pompe à vide),
  • intégration de gaz et de produits hautement toxiques tel le mercure,
  • soudure du verre pour l’ intégration étanche des électrodes.

– D’autre part la complexité d’installation :

  • Installation minutieuse par un professionnel car le produit est très fragile.
  • Nécessite des transformateurs d’alimentation allant de 1000 à 10 000 Volts pour une    consommation d’environ 25W au mètre linéaire de tube.
  • Risque de choc électrique avec les transformateurs et les électrodes,
  • Le rapport durée de vie/coût assez élevé.

Mais ce système présente également des avantages  :

  • Un rendu visuel très intense,
  • Une très larges palette de couleurs chaudes,
  • Un angle d’éclairage de 360°,
  • Une adaptabilité à toutes les formes, même les plus complexes,
  • Une durée de vie assez élevée,
  • La possibilité d’adjoindre des systèmes de clignotement
  • Moins consommateur qu’un spot halogène de dimension standard.

En résumé :

La très forte luminosité de cet éclairage est le point qui incite malheureusement les urbanistes des communes à fort patrimoines d’en exclure l’usage.

Mais l’utilisation à l’intérieur du magasin reste quant à elle totalement libre.